3 erreurs en investissement immobilier locatif

Vous me demandez les erreurs à éviter lors d’un achat d’appartement, en investissement locatif. J’en ai sélectionné 3, les plus courantes et sur lesquelles des solutions existent.
Afin que votre projet d’achat se déroule au mieux dans l’objectif d’un trouver un locataire, d’être rentable et en cohérence avec le marché immobilier.

C'est décidé : vous allez réaliser votre premier investissement immobilier locatif. Mais quel logement choisir et quelles erreurs éviter ?

Acheter un appartement avec une distribution inadaptée ou vieillote

La première erreur concerne la façon dont le locataire pourra vivre dans cet appartement, la possibilité de re distribuer les pièces pour faire correspondre un plan au sol ancien vers des pièces agréables.

Acheter un appartement ancien présente de nombreux avantages, vous achetez un environnement déjà pret à habiter, vous entrez dans une copropriété en fonctionnement avec ses avantages ( et ses inconvénients), vous n’attendez pas 2 ans avant de rentrer dans et les lieux et surtout, en général, vous achetez un appartement ancien  moins cher qu’un appartement neuf .

Mais la socièté change et on ne vit plus comme dans les années 60, 70 . Aujourd’hui, les grands espaces de vie sont privilégiés avec une cuisine intégrée au séjour . L’entrée est souvent réduite à sa plus simple expression, un placard vestiaire. Les ouvertures sur l’extérieur sont plus grandes et plus vitrées. Comment allez vous pouvoir moderniser votre futur investissement ?  Ouvrir une cuisine sur le séjour ? Intégrer l’entrée dans le séjour pour en agrandir les volumes ? Équiper un appartement de placards ?

Attention, si le bien en vue est cerné de murs porteurs, vous ne pourrez pas le valoriser au mieux. Passez votre chemin .

Acheter un appartement idéal … avec un gros inconvénient

Vous avez repéré un bien à acquérir en vue d’un investissement locatif ? Posez vous les questions
“ Est ce que j’y habiterais ? “
“ Est ce que j’y ferai habiter ma mère ? mon fils ? “
Si la réponse est non, passez votre chemin .

Si vous ne vous y imaginez pas vivre, parce que trop sombre, trop bruyant, trop mal conçu, pourquoi d’autres personnes , des locataires, le feraient de plein gré ?

Évitez d’acheter un appartement avec un gros inconvénient qui va entraver la location et compliquer la vente le jour J !

Choisir un bon investissement immobilier dépend avant tout de votre projet, selon que vous avez l'intention de vous constituer un patrimoine, d'acheter pour louer ou de percevoir des revenus complémentaires

Après des semaines dans telle ville, vous sautez sur un “équivalent” dans une autre ville ou quartier

Vous avez visité une dizaine d’appartements dans un quartier, un arrondissement, un ville A, vous n’avez pas trouvé chaussure à votre pied.

Il y a toujours quelque chose qui cloche, mais cette démarche vous a permise de vous familiariser aux prix  de l’immobilier du secteur A. 

De guerre lasse, au bout de ¾ mois, vous allez musarder sur les annonces des quartiers extérieurs, les communes un peu plus éloignées du centre ville, secteur B , aussi car votre site d’annonces préférées vous le suggère.

Et là à la première visite , BINGO, le coup de cœur !
Et le coeur a ses raisons que la raison ne connait pas .

Vous vous positionnez excessivement rapidement, car vous avez peur que le bien vous échappe, sans prendre le temps d’analyser le prix de vente ! 

Vous pouvez être en situation , comme de nombreux autres acquéreurs , d’acquérir votre bien trop cher, au prix du secteur A, votre référentiel de valeur, alors que vous achetez en secteur B.

Ce qui paraît “équivalent” n’est en réalité pas comparable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *