Comment une crise bancaire engendre une crise immobilière ?

Vous êtes nombreux à vous demander, inquiets, ce que demain nous réserve en terme de prix d’immobilier, que vous ayez acheté récemment et que vous vous interrogiez d’une moins-value possible, en cas de revente, ou que vous ayez comme projet d’acheter prochainement . Nombre d’articles de presse fleurissent sur le sujet, depuis maintenant plusieurs jours , le sujet Immobilier stigmatisant toujours l’opinion publique .

Mon analyse dans ce contexte de crise particulière

L’analyse suivante est la mienne . Elle ne revendique pas d’être infaillible, mais s’appuie sur de nombreuses années de pratique du marché immobilier et un travail de veille constant.

A mon sens, deux éléments fondamentaux vont être déterminants dans l’évolution du marché immobilier dans les mois à venir. 

Je vais évoquer dans 2 articles :

  1. Comment une crise bancaire engendre une crise immobilière
  2. Comment la crise économique devient une crise immobilière

Quel sont les liens entre Banque et Immobilier?

La banque est le partenaire indissociable du particulier souhaitant faire une opération immobilière, nous avons un peu tendance à l’oublier parfois. C’est lui qui permet ou non la réalisation d’un investissement en attribuant un prêt dans un dossier étudié, dans un contexte particulier.

De nombreux sondages effectués auprès de particuliers, depuis le début du confinement,  apparaissent depuis quelques jours sur le web, rassurant les acteurs de l’immobilier sur leur marché demain.
Les français semblent toujours motivés pour mettre en œuvre leur projet immobilier demain. Parfait, mais qu’en est il de  leurs banques ?

Petit flashback en arrière :

Juillet 2008, alors que la crise des subprimes n’est pas encore officielle, nos clients, les uns  après les autres,  stoppent leurs projets d’achat. Surprise de plusieurs retournements de situation, j’interroge mes clients et prends conscience qu’ils abandonnent tous  leurs projets, après avoir échangé avec leur conseiller bancaire, leur banque.

Dans les faits, en 2008, les instructions des hiérarchies dans les banques sont de ne plus mettre en place un seul crédit immobilier du fait de la crise bancaire, les conseillers bancaires trouvent des subterfuges pour éluder le problème. Les conseillers financiers déconseillent à leurs clients de se positionner sur des achats immobiliers,  sous le couvert d’informations confidentielles. La crise bancaire devient une crise immobilière en 2008.

banquier crise covid immobilier lyon

Et demain fin 2020, début 2021 ?

Les banques devant se couvrir, en période de crise, d’un risque accru de défaillance de la part des emprunteurs. Dans le même temps le Gouvernement devait de faciliter la relance du secteur de la construction par des mesures.
Vous me demandez si les banques vont torpiller le marché immobilier en refusant la mise en place de crédits ? Selon moi, si la banque émet un refus, sa réponse sera plus transparente et explicative.

Gardez en tête qu’un autre acteur est arrivé dans l’environnement, le courtier en financement . Le courtier est en prise directe avec l’ensemble des acteurs du crédit immobilier. Il sera immédiatement en mesure de présenter la situation réelle.

L’attitude des établissements de crédit va certainement être aussi liée aux injonctions des pouvoirs publics.  Aux décisions politiques gouvernementales Françaises et Européennes.

Aujourd’hui, les taux d’intérêts sont si bas, que les banques  « ne gagnent pas leur vie » dessus. Elles ne financent ces opérations immobilières de particuliers que contraintes et forcées, préférant perdre de nombreux clients moyennent intéressants en terme de produits bancaires.
Vous-même , vous êtes peut être déjà fait la réflexion, que votre banque ne faisait pas grand-chose pour vous retenir?

Ma conclusion sur l’action des banques

Demain, vos banques ne joueront le jeu du financement de ces mêmes opérations que si elles y sont obligées par les pouvoirs publics au niveau régional, national et Européen.

L’investisseur et l’acheteur immobilier doivent évidemment travailler à la sécurisation de leurs positions et le cas échéant, si ses moyens le lui permettent, exploiter au mieux les opportunités du marché.

Suite sur Comment la crise économique devient une crise immobilière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *